Nous sommes 5 étudiants de l’université de Genève, de facultés différentes : 2 étudiantes en Médecine, et 3 en GSEM (économie et management), qui collaborons avec une ONG, Terre des Hommes Suisse.

Notre mission est de récolter minimum 5 000 CHF pour financer l’achat de matériel scolaire pour 400 enfants, en Colombie. 

Hello ! Je m’appelle Valentina, j’ai 21 ans et suis en deuxième année en faculté d’économie. J’ai choisi de m’investir dans ce beau projet, suite à mes expériences de bénévolat à la Croix-Rouge genevoise, en Martinique, au Laos et en Indonésie. J’ai pu côtoyer de nombreux enfants vivants dans des situations difficiles en tout genre, raison pour laquelle je souhaite continuer à me battre pour leur cause, cette fois en Colombie ! Tout cela m’a permis de me rendre compte de la chance que l’on a d’être ici, en Europe, mais surtout de la chance que l’on a d’être en capacité d’aider autrui. Nos petites actions ici permettent de faire de grandes choses ailleurs, alors allons-y !

Valentina
Zoé

Zoé, je suis étudiante en médecine et persuadée qu’il est urgent de promouvoir les valeurs d’humanité et la solidarité dans nos sociétés ethnocentriques privilégiées. Co-fondatrice de « Marcher pour aider » et « Caliki », je sais la joie que procure l’entraide, tant pour celui qui donne que celui qui reçoit. Chaque acte, aussi infime soit-il, enrichit et inspire. Ayant arpenté les quartiers défavorisés de Colombie, j’ai vu le courage et la persévérance des habitants qui ne perdent jamais espoir et savourent les choses simples que l’on ne remarque même plus chez nous. Le sourire d’un enfant n’a pas de prix. Tous méritent de grandir en sécurité, d’apprendre et de s’épanouir pour participer à la construction d’un monde plus juste.

Je m’appelle Xezal et j’ai 26 ans.
Je suis actuellement étudiante en médecine dentaire.
Avant cette formation, j’ai obtenu un bachelor en sciences politiques et sociales à Université de Lausanne.
J’ai beaucoup travaillé sur la question des inégalités sociales, de genre et de classe et c’est un sujet qui me tient particulièrement à cœur. C’est pourquoi, j’ai effectué plusieurs missions de bénévolat à l’étranger et en Suisse. Ce sont ces expériences qui m’ont poussée à choisir ce cour et plus précisément fonder le projet de Caliki.

Xézal

Je m’appelle Jessica, j’ai 22 ans et je suis en deuxième année dans la faculté d’économie et management.

J’ai toujours été touchée par les inégalités dans le monde.

Je n’ai jamais eu d’expérience dans le domaine associatif mais le domaine humanitaire, le fait de pouvoir aider dans le monde a toujours été quelque chose qui m’a intéressé.  Dans le cadre de cours, c’est quelque chose qui nous a été proposé donc j’ai directement saisi l’opportunité !

Je m’appelle Byron, j’étudie l’économie dans la faculté d’économie et de management à l’Université de Genève (GSEM). Ayant participé à de nombreuses récoltes de fond pour de nombreuses causes, notamment pour les personnes en situation de handicap ou encore les personnes âgées en détresse financière, l’opportunité singulière de collaborer avec mes partenaires, maintenant devenues amies mais aussi de montrer un projet responsable dont le but consiste à récolter des fonds pour entre autres éduquer des enfants et adolescents dans un contexte dramatique est un challenge qui me tient à cœur. C’est pour cette raison que je tenais encore à remercier toutes les personnes qui soutiennent notre projet d’une quelconque manière.